Événement
  1. Accueil
  2. Décryptage
  3. Sécuriser le site d’un événement

Sécuriser le site d’un événement


Pour protéger les acteurs et spectateurs d’un événement, quel qu’il soit, la protection du site lui-même est indispensable. Les sociétés de sécurité privée doivent déployer des moyens humains et techniques adaptés.

La responsabilité de la sécurité d’un événement relève des organisateurs des manifestations, qu’il s’agisse de collectivités ou d’entreprises privées. C’est à eux qu’il incombe de s’assurer de la sécurité de chacun et du site lui-même.

Vérifier la sécurité des lieux

Les lieux de spectacle (théâtre, salle de concert, salle de conférence, salle d’exposition, etc.) sont définis comme des Établissements recevant du public (ERP). Les normes de sécurité des bâtiments dépendent du Code de la construction et de l’habitation et du Règlement de sécurité. Ce sont les propriétaires ou les exploitants des sites concernés qui sont en charge de remplir les obligations légales de sécurité nécessaires à la protection du site.

En revanche, lorsque les organisateurs installent des chapiteaux, des tentes, des structures mobiles ou tribunes et gradins, ils tombent eux-mêmes sous le coup de la réglementation des ERP et doivent remplir les obligations légales de sécurité du site. Notamment, il fournit aux commissions de sécurité tous les documents nécessaires, Document unique (DU), plan de prévention et autres attestations des vérifications techniques.

Identifier les vulnérabilités du site

La sûreté des sites événementiels se réfléchit en amont et passe obligatoirement par une cartographie des risques et un repérage des lieux qui va servir à concevoir le dispositif. Il est très important que l’équipe d’encadrement présente le jour J soit venue en reconnaissance et qu’elle ait une bonne connaissance des lieux et du dispositif humain et matériel.

Toute la configuration des lieux est ainsi analysée : les installations, les alentours, les points chauds (entrées/sorties), les files d’accès, la gestion des flux, la sûreté de l’avant-scène, de la scène, des coulisses, des loges, des parkings, etc.

Les moyens humains de protection

La surveillance humaine est un élément clé du dispositif de protection du site. Parallèlement aux opérations de contrôle des accès des visiteurs, de vérification des billets et des sacs, des agents de sécurité peuvent être postés près des points à risques pour surveiller le déroulement.

La nuit, des agents de sécurité cynophile sécurisent les abords du site, les parkings notamment. Avant l’ouverture des portes, ils peuvent inspecter les lieux, le matériel ou les bagages grâce à des techniques de recherche d’explosifs et d’armes à feu avec les chiens spécialement formés.

L’appui des moyens techniques

Les entreprises de sécurité privée peuvent également déployer des moyens techniques pour la sûreté du site de l’événement comme des portiques de détection de métaux aux entrées, des détecteurs automatiques de mouvement sur les parkings et les zones de stockage, voire des appareils de lecture d’image à rayon X.

Quel que soit le dispositif final retenu, l’objectif reste de sécuriser et de protéger l’événement afin qu’il se déroule dans les meilleures conditions pour les organisateurs et les participants.

Sources : eure.gouv.fr, securite-spectacle.org, Securitas.

Besoin de plus de renseignements ?


N’hésitez pas à nous contacter pour toute demande d'information. Notre service clients répondra à vos questions.